madamePee, Uncategorized

« Ma première semaine de stage chez madamePee : le grand bain ! »

Fin du cours, je passe voir ma professeure de stratégie des marques pour lui demander de l’aide afin de trouver un stage. « Appelez Nathalie des Isnards, elle a lancé un urinoire féminin pour les festivals qui décolle. (…) Comment elle a eu l’idée ? A cause d’un concert. Elle en avait raté la première moitié à cause de la queue aux toilettes des filles. Ça lui a paru insupportable… »

Des toilettes pour les filles… je ne saisissais pas trop l’enjeu, j’avoue. Mais, les festivals, les concerts, ça m’a tout de suite parlé. Je co-dirige une assoc’ qui promeut la culture électronique. Il y a sûrement moyen et de faire mon stage et de travailler mon réseau. J’y vais !

Réveil 8h15, j’enfile mes plus belles Nike et pars porte de Versailles au Sud de Paris. C’est ainsi que je découvre la joie des transports en commun parisiens dont la première étape fut de ne pas mourir étouffé sur la ligne 13 !  

Après avoir vaincu le métro digne d’une épreuve de « Koh Lanta », je découvre les locaux de French Event Booster (FEB). Nouvel incubateur dédié à l’évènementiel, FEB accueille 11 start-ups triées sur le volet ! J’y rencontre les incubés, une partie de la fine équipe de madamePee : Alexandre, David, Alexandra mais aussi Nathalie, créatrice de l’urinoirE madamePee. 

Les locaux de French Event Booster (FEB)

Elle me présente son histoire, la naissance du projet et sa fameuse toilette : une cabine semi-ouverte de 80 cm sur 120 cm où l’on retrouve sa cuvette ergonomique et tous ses petits avantages qui permettent de réduire les files d’attente.

Pas le temps de chômer ! Je me retrouve dès le deuxième jour propulsé au salon HeaventParis où madamePee a la chance de pouvoir exposer son bébé.  

Mais qu’est-ce que Heavent Paris ? Tout simplement le plus grand salon d’Europe en matière d’innovation et d’évènementiel. C’est le rendez-vous incontournable pour les acteurs d’aujourd’hui et les futurs protagonistes du secteur. Je ne pouvais pas rêver meilleure entrée en matière. J’ai pu y approfondir mes connaissances sur le produit et faire de belles rencontres qui bouleverseront très certainement l’avenir de madamePee !

Pour couronner le tout, Nathalie se retrouve en finale des « venus de l’innovation » : trophées qui placeront dans la lumière les talents de l’événementiel de demain ! 

Un de mes premiers pitchs ….

C’est à partir de ce moment-là que j’ai compris l’impact sociétal et le combat de madame Pee. Au-delà du produit se cache une vraie problématique, une lutte contre les inégalités hommes/femmes encore trop présentes aujourd’hui.

Le salon se termine, c’est l’heure de faire le bilan et de dire au revoir à notre cher petit stand. 

Arrive ensuite le moment pour moi de rentrer sur Toulouse des questions plein la tête. Pourquoi n’avions-nous jamais pensé à ce service miroir ?  Pourquoi se limiter à créer des produits où la femme doit s’adapter à l’homme ? Pourquoi ces inégalités hommes/femmes sont encore si ancrées dans la société ? Comment faire évoluer le mouvement ?

Pour en revenir à mon premier questionnement, il semblerait que j’eus raison d’accepter cette offre. Mais pas pour les raisons que j’attendais. Bien sûr plein de festivals auront lieu cet été. Mais je suis surtout fier de participer à cette avancée sociale!


Paul Cochet

Jeune entrepreneur de 23 ans

Etudiant en communication à l’école ESG Toulouse

Stagiaire/alternant chez madamePee

Author


Avatar